Gakyuu Academy

Venez dans la nouvelle école de RP !! Là où tout le monde, étudiants, professeurs et surveillants, s'amusent. On vous attend !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
Partenaires ♣

Partagez | 
 

 Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliana Di Conti

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 19 ans
Pouvoir(s) :: Aucun...
Classe :: 3ème année

MessageSujet: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Mar 12 Juil - 0:30

Sibylla avait gentiment déposé la jeune musicienne qu'était Eliana devant son nouvel établissement. Il avait l'air vaste, au moins autant que sa maison de Venise.. Voir plus. Il contenait apparemment plusieurs bâtiments. Sûrement un gymnase, une partie pour le théâtre, une pour la cuisine, l'informatique, ou encore la musique. En voyant cette liste des clubs... La jeune fille n'avait pas hésité un seul instant. Le seul mot qui franchit ses lèvres fut "Musique."
Elle espérait que ce club musique serait au niveau de ses attentes. Elle voulait trouver d'autres personnes aussi passionnées qu'elle...

Enfin... Eliana était heureuse de changer un peu d'air. En Italie, tout le monde ne voyait que son nom de famille... "Oh, tu fais partie de la famille Di Conti ? Quelle chance !" ou bien "Eliana Di Conti ! Je voudrais que l'on soit amies tu sais... Mes parents aimeraient beaucoup rencontrer les tiens" C'était le genre de phrase qu'elle entendait sans arrêt...
Personne ne l'aimait pour ce qu'elle était réellement. Seul son nom faisait sa "popularité" auprès des autres adolescents... Au moins au Japon peut-être moins de personnes connaîtraient-ils l'affaire de son père et de son grand-père...

La gouvernante l'avait même aidée à porter sa valise jusqu'à sa chambre. C'est sûr que porter à la fois, une guitare, une basse, un ampli, et un clavier plus une grosse valise... C'était dur.. Heureusement, sa flûte traversière était rangée dans sa valise, entourée de vêtements pour ne subir aucun dommage.
A l'administration, on lui avait donner les clés de sa chambre et on l'avait prévenue qu'elle y serait seule. Pour l'instant du moins. Elle avait été admise en troisième année. Un plan détaillé de l'endroit lui fût donné et elle se rendit ainsi compte de la véritable grandeur de l'établissement. Elle avait un sens de l'orientation plutôt bon mais elle était quasiment certaine qu'elle finirait par s'y perdre...
Arrivée devant la porte de la chambre n°21, environ un quart d'heure après être sortie de l'administration, elle fit tinter ses clés et sourit à Sibylla :

- Merci beaucoup Sibylla ! Je vais me plaire ici, je le sens. Je te rendrai visite tous les week-end je te le promets. Et si Serafino venait à passer quelques jours ici au Japon, dis le moi je veux le voir !

Oui... Elle lui parlait en italien. Elle se sentait mieux en parlant dans cette langue. Après tout, c'était sa langue maternelle... Ou plutôt paternelle si ça se disait. La gouvernante lui adressa un sourire chaleureux et lui répondit, mais en Japonais cette fois.

- Eliana, je t'ai déjà dis de parler japonais. ça ne peut que t'aider pour la suite !

Il est vrai que les gens ici ne parleraient pas Italien... Il fallait vraiment qu'elle se décide à toujours utiliser le Japonais, et c'est pour ça qu'elle lui répondit, en Japonais...

- Gomen... Je ferais de mon mieux.

Elle finit tout de même par ouvrir la porte de sa future chambre. La clé fit un petit bruit qui lui indiqua que le verrou était débloqué. Quelqu'un la rejoindrait-il ? Aurait-elle des amis ? Arriverait-elle à réaliser son rêve ?... Tant de questions... Il fallait qu'elle se calme...
La jeune fille avait un peu peur que quelqu'un la rejoigne ici ; elle aimait la solitude et n'était pas rassurée quant au fait d'avoir une... Ou un colocataire. Elle ne s'entendrait peut-être pas avec elle, ou lui. Pire, si c'était un garçon... Elle ne pourrait pas dormir la nuit, beaucoup trop gênée...
Elle poussa doucement la porte et découvrit une pièce de taille moyenne où deux lits étaient disposés non loin d'une porte fenêtre donnant sur un tout petit balcon. Eliana choisit le lit de droite, plus isolé et plus proche de la salle de bain. A côté de son lit, une grande armoire ou elle comptait bien ranger ses affaires ainsi que son clavier et sa flûte.
Elle posa la valise sur le lit qu'elle s'était désigné et observa longuement la pièce. D'un bleu pâle, l'harmonie de la peinture des murs était parfaite avec les rideaux blancs transparents.
Elle demanda gentiment à Sibylla de laisser sa guitare et sa basse dans un coin de la pièce et de déposer le clavier sur le bureau, en attendant de lui trouver une place plus convenable.
La gouvernante s'assura que tout allait bien pour Eliana. Et c'est avec une larme qu'elle signifia que c'était l'heure de se dire au revoir.
La jeune fille de 19 ans serra Sibylla dans ses bras un long moment. Qu'aurait-elle pu faire sans cette femme si généreuse ? Rien. Aurait-elle vécu jusqu'à maintenant ? Certainement pas. Elle lui devait tellement... Quitter sa mère ne lui avait causé aucune tristesse alors que délaisser cette femme de 40 ans lui brisait presque le coeur. Elle avait été sa seconde mère.
Après plusieurs longues minutes d'étreinte, Eliana regarda la gouvernante et lui fit ses adieux... Elle la regarda s'éloigner dans le couloir. Ce si long couloir... Elle ne retourna dans sa chambre que lorsque Madame Esposito eu disparu de son champs de vision. Elle se sentait seule... Mais d'une solitude anormale.
Elle ouvrit sa valise et en sortit précieusement sa flûte traversière. Elle avait beaucoup d'instruments avec elle et elle espérait que ça ne dérangerait pas son colocataire si jamais elle venait à en avoir un. Elle ne pouvait en aucun cas s'en défaire. Oui... Quatre instruments c'était peut-être exagéré, mais la musique faisait partie de sa vie. La musique était sa vie. Elle consacrait sa vie à l'harmonie des notes sur une partition.. En contrepartie, cette partition aidait ses poumons à utiliser l'oxygène contenu dans l'air, et son coeur à battre.
Elle sortit son clavier de sa petite mallette noire... La simple vue de cet instrument qu'elle chérissait plus que tout lui réchauffa le coeur.
Elle décida de le laisser sur le bureau pour aujourd'hui et de le placer sur le trépied prévu rien que pour lui le lendemain. Elle ferma les yeux un moment.
Cette solitude qu'elle avait ressenti en voyant Sibylla la quitter... Cette impression de vide s'en allait. Elle se sentait mieux à présent. Elle effleura les touches noires et blanches du clavier... Ce contact si doux la rendait sereine, et libérée de tout stress, de toute peur...
Elle rouvrit les yeux, et commença à jouer... Une douce mélodie envahit la pièce. C'était son morceau préféré. Cette berceuse si enivrante... Ce son si harmonieux... Eliana avait maintenant l'impression de pouvoir affronter tous les dangers.... Vraiment, la musique lui donnait la force de vivre. La force de faire face à toute situation... Et elle espérait du plus profond de son coeur que cela pourrait durer... Tout au long de sa vie...
Elle continua de jouer... Les minutes passaient, peut-être les heures... Elle ne regardait pas le temps défiler... Elle s'en moquait à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooya Kurugi

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 18 ans
Pouvoir(s) :: Peut voir à travers tous/Peut se téléporter
Classe :: 3éme année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Mar 12 Juil - 10:44

    Tooya venait de s’inscrire sur celui qu’avait créé Ayako sa nouvelle amie. Tout joyeux, il décida alors de regagner ses quartiers, enfin plutôt de découvrir ses nouveaux quartiers. Il sortit la clé de sa poche, la chambre n°17.Il descendit jusqu’à la réception où on lui prit sa grosse valise et où on lui dit aussi qu’une colocataire venait d’arriver. Tooya fut un peu surprit sur le coup mais de la compagnie ne pouvait lui faire que du bien mais il appréhender quand même le fait que se soit une fille. Il n’avait jamais vécu dans une chambre avec une autre fille que sa petite sœur. Le réceptionniste lui déposa sa valise près de la porte et souhaita bonne chance au jeune homme. Seul devant la porte de bois, Tooya décida de frapper et d’ouvrir la porte qui n’était pas fermé à clé d’ailleurs. Il tomba alors né à né avec une jeune fille aux cheveux foncé qui caresser un instrument de musique à coté de son lit. Elle était déjà installé et tout. Elle devait être arrivée peu après lui certainement. Tooya relâcha sa valise à cette surprise et s’inclina en rougissant faiblement.

    « Bonjour, je m’appelle Tooya Kurugi, je suis ton colocataire, enchanté, à qui-est-je l’honneur de m’adresser et aussi de vivre avec ? »lança Tooya franchement.

    Il regarda la jeune fille, elle était un peu comme pétrifier, elle ne semblait pas comprendre ce que venait de dire Tooya ou bien tout simplement surprise de sa venue si rapide. Tooya se sentit un peu mal à l’aise, le fait d’être rentré comme malgré avoir frapper à la porte était-il si malpoli que çà, surement pour cette jeune fille très troublée.

    «Heu…hum hum désolé d’être rentré comme çà, je te la refais si tu veux. »dit-il en plaisantant.

    Il reprit sa valise et sortit de nouveau et ferma la porte. Il toqua de nouveau et entendit que la jeune fille lui demande d’entrer ou vienne lui ouvrir. Il entendit quelques minutes. Il devait l’avoir choqué surement.

    *mince quelle belle gaffe, la pauvre.*dit-il dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliana Di Conti

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 19 ans
Pouvoir(s) :: Aucun...
Classe :: 3ème année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Mer 13 Juil - 10:47

Elle était toujours en train de jouer lorsqu'un inconnu entra sans ménagement et s'inclina en disant... En disant quoi en fait ? La jeune fille n'avait pas vraiment compris ce qu'il disait... Il est vrai que sa maîtrise du Japonais laissait parfois à désirer mais elle était certaine de pouvoir y arriver.
Ainsi, elle ne comprit que le début de la phrase du jeune homme.

- Bonjour je m'appelle Tooya Kurugi, je suis ton << ??? >> , enchanté.

Ce mot au milieu de la phrase qu'elle avait eu le loisir de comprendre... Que pouvait-il signifier ?
Le certain Tooya, d'après ces mots qu'il venait de prononcer, s'excusa de son entrée si brusque et ressortit. Il attendit un moment, semblant espérer un geste de sa part.
Elle resta un petit instant sans bouger, sans rien dire, essayant de comprendre ce qui venait de se produire. Alors comme ça, elle avait un colocataire... Tooya Kurugi. Elle se souviendrait de ce nom.. C'était certain. Elle espérait vraiment qu'il ne connaîtrait pas trop les activités de ses parents. Elle en avait plus qu'assez que des personnes viennent vers elle uniquement pour son nom de famille... Di Conti. Elle voudrait bien changer si elle le pouvait. Mais elle gardait un profond respect pour son père, sa mère, ses grands-parents et son frère. Il lui manquait tellement... Elle en était convaincu, il deviendrait un grand styliste !
Elle reprit ses esprits... Le jeune homme était-il vraiment en train d'attendre derrière la porte ? Sérieusement ?
Eliana éteint le clavier et se leva pour aller ouvrir la porte. Que devait-elle dire ? Elle ne parlait pas japonais couramment, elle n'y arriverait pas... C'était une fille qui n'avait pas confiance en elle... Et c'était sûrement bien dommage...
Elle posa la main sur la poignée et ouvrit la porte, essayant de se remémorer les phrases qu'elle connaissait le mieux en Japonais...
"Je mange une pomme" ? Inutile dans ce cas là. "Je te déteste" ? Pareil. "Bonjour, je suis << .... >>" ? Là, ça commençait à devenir intéressant. Son accent n'était peut-être pas le meilleur du monde mais au moins la comprendrait-il peut-être...
Elle ouvrit donc la porte et détailla le jeune homme en face d'elle. Ses cheveux en bataille, ses yeux d'un vert pur, son nez fin... Il avait un très beau visage...
Elle sourit légèrement avant de se lancer, quelques peu hésitante...

- Bonjour... Je.. Je suis Eliana Di Conti.

Elle baissa les yeux et fixa le sol avant de dire LA phrase qu'elle connaissait le mieux...

- Désolée... Je ne parle pas couramment Japonais.

Au moins, Tooya serait prévenu, et peut-être utiliserait-il des mots plus simples... Ou alors peut-être parlerait-il plus lentement. Sa mère avait huit ans quand elle avait quitté l'archipel, et sa priorité n'avait jamais été d'y retourner ou même d'apprendre cette si belle langue à ses enfants...
ça ne faisait donc qu'un an et quelques mois que la jeune fille étudiait le Japonais et ses difficultés... Rien que l'alphabet, les kanjis, les katakanas, les hiraganas... Elle n'y comprenait pas toujours grand chose... Mais elle travaillait d'arrache pied, sans pour autant toujours trouver un résultat satisfaisant... Mais elle persévérait. Et arriverait le jour où elle parlerait japonais correctement.
Elle releva la tête vers le jeune homme et lui fit signe d'entrer... Peut-être était-ce son nouveau colocataire ? Ce mot qu'elle n'avait pas compris plus tôt... Il était possible que ce soit un mot du genre "Colocataire" ? Elle ne savait pas vraiment pour l'instant... Elle attendrait de voir...
Elle tenait toujours la porte, adressant un petit sourire au garçon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooya Kurugi

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 18 ans
Pouvoir(s) :: Peut voir à travers tous/Peut se téléporter
Classe :: 3éme année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Mar 19 Juil - 23:49

    Alors que Tooya attendait devant la porte de la chambre où il venait d'entrer juste avant, la jeune fille, sa colocataire décida de lui ouvrir.Elle le salua d'une petite voix douce et un peu hésitante.Apparemment, elle était timide.Décidément, Tooya tombait que sur des gens timides ,ceci dit cela ne le dérangeait pas le moins du monde bien au contraire, les filles timides sont gentilles et rigolote.

    "Bonjour... Je.. Je suis Eliana Di Conti."dit-elle de sa petite voix.
    "Désolée... Je ne parle pas couramment Japonais." rajouta t-elle.


    Au moins, Tooya savait maintenant à quoi s'en tenir, elle ne parle presque pas japonais et à l'air italienne.D'ailleurs, d'après son nom, Tooya se souvient que cette fille était de la célèbre famille Di Conti et que par conséquent c'était italien qu'il fallait parler.

    *Chouet mes cours d'italien que j'ai pratiqué pendant 2 ans vont me servir*songea t-il dans sa tête au même moment.

    Il répondit alors à Eliana par un sourire le temps de chercher ses mots en italien.Il décida d'entrer dans la pièce.

    "Je suis désolé, je ne sais pas très bien parler italien mais j'ai des notions.Puis-je entrer, j'ai déjà déposé ma valise et une sacoche d'ordinateur tout à l'heure.Vous ne les avez peut-être pas vu mais elles sont mises sur ce petit bureau .Je suis encore désolé d’être rentré comme çà à l'improviste sans frapper mais jamais je n'aurais su qu'il y avait quelqu'un ici."dit-il tout en italien.


[hrpg: désolé je fais des rp un peu courts comparé aux tiens]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliana Di Conti

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 19 ans
Pouvoir(s) :: Aucun...
Classe :: 3ème année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Jeu 21 Juil - 11:10

[hrp : C'est rien ! Tant que le contenu est bien ^^ et puis ça va.. Tes posts ne sont pas ridicules XP Si tu veux je peux t'aider à écrire plus long =D
Et puis, il faut que l'inspiration soit là aussi ^^ /hrp]

Tooya la détaillait apparemment... Avait-elle tant que ça l'air d'une étrangère ? Il y eut un petit silence entre les deux jeunes gens tandis que lui entrait dans la chambre. Il semblait réfléchir. Que pouvait-il bien se demander ...

- Je suis désolé, je ne sais pas très bien parler italien mais j'ai des notions. Puis-je entrer ? J'ai déjà déposé ma valise et une sacoche d'ordinateur tout à l'heure. Vous ne les avez peut-être pas vu mais elles sont mises sur ce petit bureau. Je suis encore désolé d’être rentré comme ça à l'improviste sans frapper mais jamais je n'aurais su qu'il y avait quelqu'un ici.

Il lui avait parlé en Italien... Certes, son accent n'était pas celui d'un Italien pur, mais elle n'en revenait pas. La jeune fille le regarda étrangement, étonnée qu'il ai reconnu en elle une Italienne et qu'en plus il sache le parler... Hm. Il fallait qu'elle se rende à l'évidence... Sûrement beaucoup de monde connaissait les affaires de ses parents et grands-parents.. D'autant plus que sa mère était originaire du Japon. C'est ça qui avait d'ailleurs facilité l'exportation dans l'archipel...
Quoiqu'il en soit, la jeune fille préférait maintenant ne plus penser à ses parents. Elle voulait un nouveau départ, en quelques sortes une nouvelle vie.
Elle tourna la tête vers le bureau et remarqua effectivement un ordinateur portable qu'elle n'avait pas vu et une valise posée sur le sol à côté. Elle était tellement tête en l'air qu'elle ne s'en était pas aperçu. Elle referma la porte derrière le jeune homme et murmura un "Gomen...", en Japonais (évidemment XD) avant d'aller éteindre complètement son clavier, encore posé sur le bureau. Elle se tourna vers son colocataire en souriant un peu

- Je... Mes instruments prennent.. Beaucoup de place. Si ils te dérangent, dis-le...

Toute sa phrase était en Japonais... Elle tenait à parler ainsi pour apprendre mieux. Elle avait parlé avec beaucoup d'hésitation.. Si ça se trouve, sa phrase ne voudrait rien dire ? Pourrait-elle lui dire en Italien ? Mais peut-être qu'alors, c'est lui qui ne comprendrait pas.. Elle avait un peu l'impression de beaucoup trop stresser... Mais pour lui signifier qu'elle avait bien compris ce qu'il lui avait dit en Italien, elle lui répondit dans cette même langue, après coup...

- Ce n'est pas grave. Tu m'as juste surprise ! Mais je t'en prie, installe-toi...

Elle s'assit alors sur son lit, pour lui laisser la place de s'installer à son aise.
Et, toujours en Italien...

- Il y a encore beaucoup de place dans ce placard, j'ai essayé de ne pas trop en prendre pour la laisser à un futur, peut-être colocataire. J'ai essayé de mettre mes instruments dans des coins pour pas qu'ils ne gênent. Je suis contente de te rencontrer.

En effet, le jeune homme pourra remarquer qu'elle n'a pas énormément de vêtements... Quelques robes, deux pantalons, 3 T-Shirts... Quelques autres affaires mais au final, pas grand chose. Ses instruments prenaient quand même de la place, malgré le fait qu'elle ait essayé de les mettre le plus possible dans des coins sombres de la pièce. Effectivement, une guitare sèche, une guitare électrique, une basse, un clavier et une clarinette étaient plutôt imposants... On pourrait s'étonner qu'elle possède autant d'instruments de musique, mais quand on connaissait sa famille, cela n'était plus étonnant du tout.
Elle adressa un léger sourire au jeune homme. Oui ! Elle était contente parce qu'il avait l'air sympathique, mais en même temps... C'était un garçon, et puis elle aimait tellement la solitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooya Kurugi

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 18 ans
Pouvoir(s) :: Peut voir à travers tous/Peut se téléporter
Classe :: 3éme année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Sam 30 Juil - 22:30

    Tooya ne se trompait donc pas, Eliana était bien italienne et c’est surtout son nom et son léger accent qui l’avait trahi. Ceci dit Tooya avait toujours un sixième sens pour découvrir certaines choses. Il a le flaire pour çà.

    Bref, Eliana invita Tooya à rentrer dans leur chambre. Désormais, Tooya et elle seront colocataires pour toutes leurs études au lycée. D’ailleurs, Tooya était ravi de se retrouver avec quelqu’un. Le simple fait de ne pas être seul le rassuré vraiment. Tooya déteste la solitude.

    Eliana prit la parole la première, elle paniquait en disant qu’elle prenait toute la place bien que Tooya n’en voyait pas trop la couleur. Aussi loin que remonter ses souvenir, le partage d’une chambre à deux avait été plutôt amusant malgré les différentes sujets de querelles, comme celui qui ira à la salle de bain le premier ou encore tu prends trop de place, laisse moi ce lit là, je préfère. Non, pour Tooya partager une chambre n’est pas un problème, il aime çà. Il l’avait bien fait pendant près de 12 ans.

    « Je... Mes instruments prennent...Beaucoup de place. S’ils te dérangent, dis-le... »
    « Ce n'est pas grave. Tu m'as juste surprise ! Mais je t'en prie, installe-toi... »
    « Il y a encore beaucoup de place dans ce placard, j'ai essayé de ne pas trop en prendre pour la laisser à un futur, peut-être colocataire. J'ai essayé de mettre mes instruments dans des coins pour pas qu'ils ne gênent. Je suis contente de te rencontrer. »


    Tooya sourit à ce grand monologue que venait de réaliser sa colocataire et ouvrit alors sa grande valise sur son lit et commencer à déballer des objets emballer dans du papier bulle.

    « Tu sais, tu ne prends pas toute la place, ne t’inquiètes pas, j’ai encore toute la place qu’il me faut, par contre je peux poser mon ordinateur sur le bureau. Cela me serait bien utile. Je suis un fana d’informatique et toi tu as l’air passionnée de musique. Tu en a plein de sorte. J’avoue ne rien connaitre en musique mais pourras tu m’en faire écouter. »


[hrpg: désolé du retard !! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliana Di Conti

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/07/2011

Feuille de personnage
Age du personnage :: 19 ans
Pouvoir(s) :: Aucun...
Classe :: 3ème année

MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   Lun 10 Oct - 22:38

Un sourire vint s'installer sur le visage du jeune homme.

- Tu sais, tu ne prends pas toute la place, ne t’inquiètes pas, j’ai encore toute la place qu’il me faut, par contre je peux poser mon ordinateur sur le bureau. Cela me serait bien utile. Je suis un fana d’informatique et toi tu as l’air passionnée de musique. Tu en as plein de sorte. J’avoue ne rien connaitre en musique mais pourras tu m’en faire écouter.

La jeune fille avait l'impression qu'il rigolait de sa gêne... Ce n'était pas très fairplay ><' Mais il semblait gentil malgré tout.
Elle avait posé son clavier sur son lit, laissant ainsi le bureau libre et semblait réfléchir... Mais à quoi ?.....
Un fana d'informatique ? Et bien... Elle ne connaissait quasiment rien en informatique, pourtant ses parents avaient essayé de lui expliquer quelques notions de bases... Rien à faire. La pauvre fille n'avait jamais rien compris et elle préférait de loin comprendre les instruments, leur histoires et les plus belles mélodies qu'on pouvait jouer avec...
Eliana regardait toujours Tooya alors qu’il commençait à déballer ses affaires... De petits objets enveloppés dans du papier bulle... Ce papier transparent dont elle s'amusait à éclater les bulles lorsqu'elle était enfant... De rares souvenirs heureux lui venaient de son enfance... Sa jeunesse n'avait pas été rose comme les histoires le racontent... Où la progéniture des nobles sont si heureuses qu'elles en rendent jaloux les autres enfants... Mais le temps n'était pas aux souvenirs. Elle avait un colocataire et elle devait s'efforcer de ne pas paraître trop froide...
Elle lui adressa un très léger sourire, répondant enfin à la dernière phrase qu'il avait prononcée.

- Oh.. Oui... Tu peux.. poser ton ord...ordinate..eur ... ?!... *Le fait qu'elle ait du mal avec le Japonais se voyait beaucoup... Elle ne semblait plus savoir où se mettre...* Et... Je veux bien faire écouter ... mes instruments... à.. à toi...

Une légère couleur rosée se posa sur ses joues... Elle faisait un réel effort pour ne pas faire de fautes mais il y avait tellement de choses à apprendre... Le jour où elle parlerait couramment la langue japonaise lui semblait inatteignable... La jeune musicienne poussa un long soupir, oubliant quelques instants le monde qu’il l’entourait et son colocataire qui commençait à s’installer.
Après cinq ou six longues minutes passées à réfléchir et à se perdre dans ses souvenirs, elle regarda Tooya et alla s’asseoir sur son lit. Il était en train de ranger ses affaires… Aucune discution ne semblait possible et la jeune fille sentait le besoin de solitude s’emparer d’elle.
Prenant délicatement le clavier encore branché sur ses genoux, elle entama de jouer l’un de ses morceaux préférés, à savoir : http://www.youtube.com/watch?v=ynHsL26IGnk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre n°17 ♣ { Tooya Kurugi & Eliana Di Conti }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakyuu Academy :: L'Académie :: Deuxième Etage :: Les Chambres-
Sauter vers: